Il y a quelques mois seulement Apple sortait son iPhone SE sous le slogan "L’iPhone que vous attendiez. À prix inattendu.". Rien n'est moins sûr que le fait que nous l'attendions. Par contre, son prix était bien inattendu. Pour cause, voir Apple proposer un iPhone disponible à partir de 489€ "seulement" en a laissé plus d'un pantois. Il faut dire que si Apple nous avait bien habitué à quelque chose, c'était à faire payer ses fidèles. Et à les faire payer cher. Avec sa vision communautaire, Apple fait indéniablement parti des références sur le marché des produits high-tech.

Quel iPhone est-ce que je vous sers ?

Pourtant, depuis quelques années, la marque à la pomme semble opérer un léger changement de cap stratégique concernant son positionnement initialement très premium, tourné vers le design, et assez directif : Apple, tu l'aimes ou tu le quittes. Ainsi, en proposant un iPhone SE moins de deux fois moins cher que son iPhone X ou son iPhone 11 Pro, la firme californienne semblait lâcher du lest concernant son positionnement, cherchant à toucher une nouvelle cible, moins aisée que celle visée par un iPhone 11 Pro.

C'est dans cette suite logique qu'Apple vient alors de présenter non pas un nouvel iPhone, comme ça aurait pu être le cas au début des années 2010, mais bien 4 téléphones :

  • Un iPhone 12 présenté comme évolution de l'iPhone 11
  • Un iPhone Mini, version rétrécie de l'iPhone 12
  • Un iPhone 12 Pro, version optimisée et plus puissante de l'iPhone 12
  • Un iPhone 12 Pro Max, soit le téléphone le plus grand mais aussi le plus puissant.

l'iPhone de trop ?

Il ne manque donc plus qu'un iPhone 12 Pro Max Very Ultra Remastered Ultimate pour que je craque. Pourquoi donc ? Parce que ce que j'appréciais précisément avec Apple, c'était sa vision et sa capacité à nous l'imposer, de façon extrêmement assurée. Avec l'iPhone 3GS, l'iPhone 4 ou encore l'iPhone 5, Apple présentait ce qu'ils savaient faire de mieux, en un seul modèle. En tant qu’acheteur, vous aviez le choix : avoir le dernier iPhone ou changer de marque. Avec ces quatre nouvelles sorties, cherchant à tout prix à offrir un iPhone adapté à chaque type de personne, Apple peut donner l'impression de ne plus se représenter dans son ancienne image. Si l'on compte le très jeune iPhone SE, Apple a donc pas moins de 5 smartphones sur le marché.

Ainsi, Apple communique sur son offre étendue, plus que sur le fait d'être un leader d'innovation sûr d'avoir le meilleur produit, et ainsi être capable de n'en proposer qu'un. Bien que la communication sur ce nouveau positionnement produit soit assez lisible : Apple veut pouvoir toucher le plus grand nombre, j’ai le sentiment que la marque risque de passer à côté de ses aficionados.

Enfin, ce n'est pas tout, mais j'ai un iPhone à choisir maintenant...