Selon une étude McKinsey, 85 % des personnes interrogées ont déclaré que leur entreprise avait accéléré la mise en œuvre de technologies permettant l'interaction et la collaboration numériques des collaborateurs.


L’interaction et la collaboration plus que jamais au cœur des priorités business de demain

La pandémie a provoqué des perturbations majeures dans notre vie professionnelle à court terme, et est susceptible de changer notre façon de travailler à long terme. Pour comprendre ces changements, McKinsey a diligenté en juin 2020 une enquête auprès de dirigeants d'entreprises du monde entier. Les résultats suggèrent que la crise pourrait accélérer certaines tendances déjà en cours, telles que l'adoption de l'automatisation et de la digitalisation, la demande accrue d'entrepreneurs et de travailleurs indépendants, et le travail à distance.

Les restrictions sans précédent imposées aux voyages, aux interactions physiques et aux changements de comportement des consommateurs ont obligé les entreprises et les consommateurs à modifier leur mode de fonctionnement. Les transformations numériques se sont ainsi opérées en quelques semaines plutôt qu'en quelques mois ou années. Ainsi, au-delà de la généralisation du télétravail, 85 % des personnes interrogées dans le cadre de l'enquête ont déclaré que leur entreprise avait accéléré la mise en œuvre de technologies permettant l'interaction et la collaboration numériques des employés, telles que la visioconférence et le partage de fichiers.

Le Cloud, une technologie pour voir plus loin

Les services d’UCaaS (Unified Collaboration as a Service) ont largement bénéficié des vertus du Cloud. Avant la pandémie, une étude Markets and Markets annonçait une croissance annuelle mondiale de 9,5 % pour les services UCaaS sur la période 2019-2024, celui-ci étant amené à passer de 15,8 milliards de dollars à 24,8 milliards.

Porté par le Cloud, ces services ont explosé à l’image de Zoom qui, en quelques semaines, est passé de 10 millions d’utilisateurs à 300 millions par jour, tout comme Teams ou WebEx qui, pour ce dernier, a vu ses utilisateurs être multipliés par quatre en Europe.

Notre agence Hotwire est un exemple très parlant, en février dernier, nous travaillions tous en OpenSpace, aujourd’hui nous sommes en télétravail flexible (ceux qui souhaitent opter pour du présentiel le peuvent). Nous avons tous les outils à notre disposition mais plus de téléphone : nos appels sont effectués de manière sécurisée sur Zoom. Nous travaillons sereinement avec des outils collaboratifs efficaces qui font parti d’un nouvel écosystème de travail qui fait d’ailleurs l’objet d’une Taskforce.

Vers une intelligence collective

Henry Ford disait en son temps, je le cite "Se réunir est un début, rester ensemble est un progrès, travailler ensemble est la réussite." Cette citation est plus que jamais d’actualité. Car au-delà des outils collaboratifs qui sont nécessaires à l’accomplissement des missions confiées, c’est tout un intellect collectif qu’il faut repenser.

« Collectif » et « intellectuel » sont des notions que la tradition scolaire a rendue contradictoire et pourtant c’est intéressant comme ces notions se conjuguent de manière harmonieuse depuis ces derniers mois. L’enjeu est grand, les entreprises qui sauront tirer parti des outils collaboratifs et de cette intelligence collective auront à coup sûr un temps d’avance pour leurs collaborateurs, leur marché et leurs concurrents.

 https://www.mckinsey.com/featured-insights/future-of-work/what-800-executives-envision-for-the-postpandemic-workforce

Etude McKinsey – Juin 2020