L'information est tombée : la PlayStation 5 sortira le 19 novembre 2020 en France, soit 9 jours après son homologue signée par Microsoft, la Xbox Series.

Une nouvelle forme de communication

À deux mois de la sortie de deux monstres du jeu vidéo, introduisant tout une nouvelle génération de consoles et de jeux, plus réalistes, plus fluides et plus grands que jamais, il est intéressant d'observer non seulement le positionnement choisi par chaque constructeur, mais également leur façon de communiquer dans un contexte sanitaire toujours aussi complexe dans lequel toutes les conventions ont été annulées, événements durant lesquels les éditeurs et constructeurs annoncent normalement leurs nouveautés. À cet effet, c'est sans grande surprise que Sony et Microsoft ont choisi les canaux digitaux pour leurs nouvelles communications, à travers des lives d'une heure environ. Or, le moins que l'on puisse dire, c'est que ces événements en ligne ont rassemblé de très nombreux gamers à travers le monde. Sony et Microsoft ont ainsi opté pour des communications essentiellement digitales pour des supports qui deviennent eux-mêmes de plus en plus digitaux. En témoignent d'ailleurs les éditions 100% digitales des deux consoles : la PS5 Digital Edition et la Xbox Series S.

Il est d'ailleurs intéressant de voir que l'offre gaming évolue dans le temps et les deux géants proposent deux façons de concevoir et de consommer le gaming de plus en plus différentes.

Deux offres différentes

En effet de son côté PlayStation joue la carte de l'innovation technologique (grâce à sa manette plus avancée que jamais ainsi qu'à la présentation PS5 de la démo d'Unreal 5) et d'un line-up qui se vend comme plus complet que jamais. Ainsi, chaque prise de parole de Sony est millimétrée avec une précision chirurgicale, optimisant à l'extrême son temps de parole.

Microsoft de son côté, prend le parti de jouer une carte radicalement différente : proposer finalement peu d'exclusivités mais un format d'abonnement (sorte de Netflix du jeu vidéo) intitulée Xbox Game Pass déjà proposé sur Xbox One. Mais ce n'est pas tout puisque Microsoft va également jusqu'à offrir aux joueur la possibilité, certes toujours d'acheter sa console, mais également de la louer. Oui oui, vous avez bien lu. Microsoft va ainsi proposer, par le biais de son programme Xbox All Access disponible chez le revendeur Fnac, de louer sa Xbox Series X au prix de 32,99€ par mois, et sa Xbox Series S au prix de 24,99€. Avec ce positionnement aussi stratégique que dangereux, Microsoft se différencie non seulement de la concurrence mais joue également la carte de l'attractivité, permettant aux joueurs de tester la bête avant de l'acquérir.

Ce changement de cap opéré par Microsoft pouvait paraître surprenant mais n'en est pas moins logique. Pour cause, si l'on fait un bilan de la génération de consoles actuelles, Sony a accumulé une avance colossale avec plus de 112,3 millions de consoles vendues à travers le monde contre 46,9 millions chez Microsoft. Il était donc nécessaire pour le constructeur américain de changer de stratégie et de positionnement. Toutefois, notons que ce changement de cap, Microsoft l'avait déjà plus ou moins tenté avec sa fameuse Xbox One en introduisant son Xbox Game Pass et en présentant sa console comme un hub sur lequel tous les médias devaient se retrouver, là où Sony a crié un slogan bien différent "This is for the players" qui a, de toute évidence, réussi son pari.

Reste à voir si le nouveau cap opéré par Microsoft sera payant face à l'efficacité de la stratégie choisie par la firme nippone.