Cette semaine un sujet va nettement dominer l’actualité : les femmes ! En effet, le dimanche 8 mars marquera la Journée Internationale des Droits de la Femme. L’égalité homme-femme promet donc de se retrouver au cœur des débats.

Alors que la faible représentation des femmes dans les professions STEM (Sciences, technologies, ingénierie et mathématiques) est un manque à gagner considérable en matière de croissance économique, d’innovation, de diversité de contenu et de créativité, il existe fort heureusement d’autres secteurs où les disparités n’ont pas leur place.  

En effet, pour la neuvième année consécutive, le Blog du Modérateur a publié les résultats de son enquête sur les community managers (CM) en France et nous pouvons observer que la féminisation de ce poste s’est fortement accrue avec 69% de femmes en 2019 (51% en 2013).

Le rôle du community manager est d’assurer la présence d’une marque ou d’une entreprise sur les réseaux sociaux. En effet, ses objectifs sont de fédérer et de gérer une communauté d’internautes. Il produit du contenu de qualité sur différents supports médias, sociaux et digitaux. Donc, il veille spécifiquement à la e-réputation de la marque ou de l’entreprise et agit comme modérateur sur les différents canaux de discussions auprès des internautes.

Cette étude révèle également qu’il s’agit d’une profession jeune, avec 65% des community managers qui ont entre 21 et 30 ans. Sans surprise, le CM travaille essentiellement en Île-de-France (34%). Cependant, d’autres villes parmi les plus attractives de France sont également bien représentées dans cette enquête telles que Lyon, Lille, Bordeaux, Toulouse ou encore Nantes.

Alors que la France excelle sur la parité homme-femme dans certains domaines comme les conseils d’administration, elle se doit désormais d’être pionnière dans les STEM afin d’être ainsi à la pointe de l’innovation et faire face aux défis du futur.