Les fêtes de fin d'année... période faste de consommation, période propice aux rêves et aux folies. Les marques ont bien saisi l'enjeu de telles périodes et les publicités, de tous formats affluent. Et les réseaux sociaux, d'Instagram à Snapchat en passant par Twitter et YouTube récoltent aussi leur part d'investissement stratégiques. 

Rien de révolutionnaire mais toutefois, on constate de plus en plus que les marques de luxe, à l'origine très sélectives dans leur cible, et donc dans leur communication se digitalisent, et mettent le cap sur les médias sociaux, à leur tour. Si des marques telles que Louis Vuitton sont présentes sur des plateformes comme Twitter depuis 7 ou 8 ans, les usages ont quant à eux évolué. 

Comment peut-on l'expliquer ? Les marques de luxe ne baissent pas pour autant leurs standing et leur côté inaccessible contribue à leur prestige. Toutefois, les influenceurs et les usages évoluent et les marques de luxe ont elle aussi dû se diriger vers les nouvelles sources d'influence. La génération Z, massivement présente sur les réseaux sociaux est aussi susceptible d'être la future génération d'acheteurs. Et si les exigences des marques de luxe sont élevées, celles des consommateurs le sont de plus en plus également. Et quel meilleur vecteur de valeur pour une marque, que le canal sur lequel les individus communiquent et s'inspirent ? 

La présence des marques de luxe sur les réseaux sociaux est stratégique, et l'objectif n'est pas tant de démocratiser des maisons qui se veulent difficiles d'accès. L'objectif est de s'insérer dans un paysage de plus en plus concurrentiel et dominé par les nouveaux géants du web qui ont saisi depuis des années le pouvoir de l'influence d'Internet. Les marques de luxe ont tout intérêt à communiquer sur des plateformes sociales, à choisir des égéries cohérentes par rapport à leur image et surtout, à cibler plus largement leur communication. 

Investir les réseaux sociaux ne signifie pas devenir une marque grand public, loin de là. Les possibilités offertes aux marques en matière de communication sont infinies, et c'est donc à elles d'envisager la meilleure manière d'entretenir leur réputation, tout en consolidant les ventes et en gardant le positionnement stratégique. Louis Vuitton, Hermès ou Chanel ne sont pas devenus mainstream parce qu'ils sont présents sur Instagram ou Twitter. Toutefois leur image de marque est plus largement propagée, leurs convictions et valeurs également. Les matériaux qu'ils choisissent ou encore les engagements pris par la marque tout comme les questions d'éthique et de transparence peuvent également jouer sur l'attractivité et le prestige d'une marque, qui profite de sa notoriété pour communiquer sur des valeurs dans lesquelles elle croit. 

Prenons l'exemple de Twitter. Alors que la plateforme est le lieu de communication de ce qui se passe dans le monde au moment ou cela se passe, les temps-forts de communications sont autant axés sur le lancement d'un parfum que sur le défilé d'un créateur au moment de la Fashion Week.

Les marques de luxe ont alors tout intérêt, de la même manière que les autres entreprises à se positionner sur ce créneau. Alors que le défilé en direct et sur place est toujours réservé à une élite triée sur le volet, les coulisses du défilé, la diffusion en live et le semblant d'ouverture d'un monde habituellement presque secret, contribue à entretenir le rêve, le culte, et le désir.