Alors que Facebook a déjà dégradé la visibilité des médias sur le fil d'actualité de ses inscrits, obligeant les sites à s'organiser, les enseignements de cette étude risque de remettre de l'huile sur le feu.

Chartbeat, qui collecte les données de trafic de 4 000 sites majeurs dans plusieurs dizaines de pays, a publié des chiffres sur l'activité des internautes pendant une panne de 45 minutes de Facebook survenue le 3 août dernier. Un évènement suffisamment rare pour prendre en considération les résultats avec beaucoup d'attention.