A l’heure où les communautés de marque se créent à coup d’influenceurs et à base de messages publicitaires décalés et jugés uniques...

A l’heure où l’on ne parle des consommateurs que par des termes marketing « Millenials, Perennials, Génération Z  Génération Alpha » et où l’on anticipe leurs réactions, les causes qui leur tiennent à cœur ou encore leurs comportements face à un message publicitaire, certaines marques à l’image de Tesla possède quelque chose d’unique, de plus authentique : Des « Brands Activists ».  

Au moment, où les micro-influenceurs sont perçu comme le graal en matière d’influence, les « consommacteurs », ces consommateurs-ambassadeurs des marques qu’ils aiment, représentent peut-être le véritable effet d’appartenance recherché par tout annonceur : « Le Brand Activism ».

A l’image de Tesla qui communique sans budget media tout en bénéficiant d’une visibilité forte par les simples initiatives de communication de ses clients, ce sont peut-être toutes ces marques, aux cibles nichées et communautaires, qui aujourd’hui ont saisi ce que les grosses publicités peinent encore à réaliser.

Nous sommes nos propres ambassadeurs de marque et nous créons nos propres communautés de marque.

La « social communication » prime sur la « communication média » car chaque cible, chaque Millenial, chaque Perennial, chaque membre de la génération Z ou génération Alpha est différent et défend plus une marque qui s’adresse directement à eux, sans passer par des influenceurs ou des messages publicitaires à tout va.