500 milliards. C’est le nombre d’emojis partagés en 2017 (uniquement) sur Facebook Messenger. Dont 14 milliards par les Français.

Après les conversations téléphoniques (désormais perçues comme intrusives par les jeunes), les sms optimisés (faute de forfait illimité il y a quelques années), place à la communication hybride : un tchat où les visuels ont autant (voir davantage) d’importance que les mots.

Pour retrouver de sa spontanéité et remplacer les gestes et mimiques des conversations orales, la communication virtuelle a, au fil des années, évolué, pour intégrer davantage de visuels : emojis, gifs, photos, vidéos font désormais partie de nos discussions écrites.

Parmi les raisons invoquées par les jeunes : ce nouveau langage se rapproche d’une conversation orale dans son côté instantané et naturel ; et un visuel facilite souvent la compréhension des sentiments et des émotions que l’on souhaite faire passer.

Mais même si les emojis ont remplacé la ponctuation, ils ne remplaceront pas les mots, qui resteront indispensables au dialogue !

Lucille Dernicourt-Texier

Senior Programme Manager