Fondé en 2006 aux États-Unis, BuzzFeed a fait son entrée dans le paysage médiatique avec pour ambition de redonner à la jeune génération le goût de l'information. 

Pas facile mais BuzzFeed a une méthode imparable : pétri de culture Web, le site propose un mélange détonnant d'infos (très) décalés, de quiz (très) idiots et d'enquêtes (très) sérieuses qu'il promeut avec maestria. Lorsqu'il débarque en France en 2013 , il est considéré comme l'un des médias les plus rentables au monde.

Et pourtant, BuzzFeed n'aura pas réussi à tenir la distance. Les dirigeants viennent en effet d'annoncer leur décision de fermer le bureau français. 

L'hexagone et sa culture du gratuit seraient-ils donc une terre plus hostile que les autres pour la presse ? Pas cette fois, semble-t-il (j'en profite quand même pour rappeler les bonnes pratiques... Quand on aime un média, on s'abonne : https://www.epresse.fr). BuzzFeed est une plate-forme 100% gratuite dont l'équilibre économique repose exclusivement sur la publicité. 

Ce n'est donc pas le consommateur qui est en cause, mais plutôt les algorithmes des grandes plates-formes Web sur lesquelles nous venons chercher l'information et dont les règles changeantes sont rarement à l'avantage des éditeurs de contenus. 

La crise médiatique en France n'est donc pas prête de s'arrêter et BuzzFeed, adoré autant que détesté, n'en est que la dernière victime. Espérons que l’hémorragie s'arrêtera là.