Selon Google, ces mesures sont prises dans le cadre de la prochaine mise en vigueur du RGPD. 

Mais pour beaucoup, il s'agit d'un prétexte pour exclure les fournisseurs de technologies tierces dans le but de devenir l'unique ad server capable de diffuser et de suivre les publicités sur YouTube dans l'espace économique européen voir dans d'autres régions du monde si Google venait à étendre ces mesures. 

A suivre