Parfois frileuses à l’idée de se lancer, les entreprises ont tendance à scruter les moindres données évoquant les prétendus besoins de leurs cibles. Études quali/quanti, social media intelligence,....

C’est sûr que ça rassure… Mais est-ce vraiment utile ?

Les études marketing ne sont qu’un moyen de s’auto-conforter dans des certitudes déjà établies et comportent de nombreux biais. Les questions sont toujours orientées, destinées à valider une idée qui a déjà germé et qu’il s’agit de valider auprès des directions. 

En général, la connaissance de son marché crée de sacrées convictions, difficiles à déboulonner. Aux côtés des data analystes si fortement désirés, les entreprises devraient continuer à cultiver l’intuition et l’imagination.