La  semaine dernière à Londres se tenait le Marketing Summit organisé par Adobe. Une édition 2017 résolument tournée vers le machine learning.

Si personne ne peut contester l’importance que va prendre le machine learning dans les métiers de service (le "pourquoi ?" ), comme à chaque nouvelle innovation majeure, la plus grande confusion règne en ce qui concerne le périmètre exact (le "quoi ?" ) et la mise en œuvre (le "comment ?" ).

Que ce soit Adobe, SalesForce ou IBM, tous les grands éditeurs, et même les petits, nous servent du machine learning dans leur discours en nous expliquant que leur intelligence artificielle est plus intelligente que celle des autres.

Le problème est qu’il n’y a pas de bonne ou mauvaise IA, tout dépend de la qualité des jeux de données et de l’interprétation des résultats par les équipes.