Etant en charge des ressources humaines de l’agence Hotwire France, je reçois un nombre important de candidatures. Certaines très pertinentes, d’autres un peu à côté de la plaque voire parfois carrément insipides. 

Quand mon entourage m’interroge sur mes activités de recruteuse de l’extrême, deux questions reviennent souvent sur le tapis :

1°/ Pour toi c’est quoi une bonne candidature ?

 2°/ Est-ce que tu lis vraiment les lettres de motivations ?

A la première question, j’aime me prendre pour Edouard Baer dans Astérix Mission Cléopâtre et répondre « Tu sais, il n’y a pas de bonne ou mauvaise candidature… » et enchainer sur un monologue que je vous épargnerai ici ! .

A la deuxième question par contre, la réponse est sans appel : Oui bien sûr, je lis toutes les lettres de motivation ! Mais j’en reçois de moins en moins. Et je trouve ça un peu dommage, tout simplement car nous essayons de recruter des gens certes qui ont les compétences recherchées mais qui ont aussi une personnalité qui correspond à l’état d’esprit de l’agence. 

Je reconnais que dans de rares cas certains candidats mettent beaucoup de personnalité dans leur CV et qu’alors le manque de lettre de motivation n’est pas un frein. 

Ce qui m’étonne le plus ce sont les candidatures de personnes qui n’ont, au premier abord, ni les compétences requises, ni l’expérience nécessaire dans le secteur demandé et qui ne prennent pas la peine d’accompagner leur CV d’une lettre de motivation. 

Je vois deux hypothèses dans ces cas-là : soit le candidat postule à toutes les offres qui croisent sa route sans se poser de questions, et ce sera donc un no-go pour nous. Deuxième possibilité, le candidat cherche à réorienter sa carrière, mais encore une fois sans l’argumentaire qui explique la démarche, ce sera également un no-go !

Une lettre de motivation réussie permettra au recruteur de comprendre qui vous êtes en tant qu’être humain (dans la limite du raisonnable et du « Safe For Work »  aussi bien qu’en tant que professionnel.

Elle se doit évidemment d’être adaptée à l’entreprise que vous ciblez. Si la lettre de motivation du jeune homme dans l’article est pertinente en plus d’être décalée, vous conviendrez volontiers que pour postuler chez une entreprise qui n’a rien à voir avec l’alcool, il n’est pas recommandé de préciser « Le lever de coude étant une passion pour moi, je suis évidemment disposé à venir vous montrer mes compétences.»

Quoique..